Moetu : Etude

12 mai 2007

Ma fiche d'étude

Accéder à ma fiche d'étude :

Fiche_Etude_Moetu

Posté par tstg à 14:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 avr. 2007

L'actu sur le territoire

Ici je tenais juste à présenter l'actualité sur le territoire concernant "l'environnement" ; c'est-à-dire toutes les choses qui se passe ici, ayant pour thème l'environnement ...

24/11/2006

plantations_1

Journées de l'arbre : 400 plantations à la récré.
400 plants d'arbres ont été mis en terre pendant la récréation de vendredi par les élèves de l'école élémentaire de Mamao, à Papeete, qui a ainsi apporté une participation active aux journées internationales de l'arbre.
Le directeur de l'établissement scolaire, Thierry Tamauri, a alors affirmé que les élèves avaient souhaité des fleurs pour colorer leur environnement, qu'ils avaient commencé en plantant des arbres tout le long de la clôture et qu'ils envisageaient d'en replanter d'autres dans la cour de l'école. De plus, il a ajouté, que plus de la moitié des enfants scolarisés à Mamao vennaient de quartiers sociaux dont l'environnement est pauvre en végétation et que c'était donc le devoir de l'école de savoir leur offrir les espaces verts qu'ils n'ont pas chez eux.
Cette opération à été soutenue par les centres des jeunes adolescents (CJA) des communes de Papeete et Pirae.

06/12/2006

ministre_2

Le ministe polynésien du developpement durable et de l'environnement, Georges Handerson, à effectué du 26 novembre au 02 décembre une mission en France et en Europe dont une visite d'une unité de compostage des déchets en Bretagne et d'une usine d'incinération en Suisse et s'est rendu au salon international Pollutec à Lyon.
Son but dans tout cela, est donc de trouver une filière qui viendrait s'intercaler entre la collecte selective des déchets et le centre d'enfouissement technique (CET) afin de réduire la quantité des déchets. Il a donc trouver plusieurs solutions comme l'incinération, la méthanisation ou la pyrolyse, mais il souligne tout de même que ces procédés sont d'une technicité sensible et très couteux ... Cependant, il s'est rendu dans de nombreux endroits importants et à participer à plusieurs actions afin de trouver une solution aux problèmes environnementaux de notre pays.

08/12/2006

oiseaux_3

L'association "Manu", qui edite tous les trimestres un bulletin d'information consacré aux oiseaux de la Polynesie française, passe à la couleur sur papier glacé pour son 57ème numéro de décembre 2006.
Ce magasine qui publie de nombreux articles issus de revues scientifiques démontre aussi l'évolution des différentes populations avicoles du fenua, très souvent en danger et dont certaines sont même en voie de disparition. Ce bulletin fait également un point sur le programme ZICO polynésien, un programme de recensement des zones importantes pour la conservation des oiseaux (ZICO) mis en oeuvre par Birdlife International et qui a pour but d'identifier et de protéger un réseau de sites critiques pour la conservation à long terme des oiseaux du monde.
* Pour plus d'informations, voilà le site :
http://www.manu.pf/

11/12/2006

d_chets_4Lancement du concours : " une idée pour un déchet".
La commission de l'Environnement de l'Assemblée de Polynésie française (APF) présidée par Jacky Bryant, en partenariat avec le ministère de l'Environnement, la SEP et TSP, ont lancé ce lundi un concours de transformation d'objets usagés sur le thème "une idée pour un déchet". Ce concours, étant ouvert à tous, est destiné à sensibiliser les citoyens au recyclage des déchets et fera l'objet d'expositions à l'Assemblée les 28 février, 1er et 2 mars 2007. Une vente aux enchères y sera alors proposée afin de récolter des fonds au bénéfice de la "Saga Kaina".
Une manière originale et intéressante pour moi de mobiliser la population au recyclage des déchets de la part de la commission de l'Environnement de l'APF et de ses partenaires.

* petit récapitulatif des étapes du concours : création d'objets appartenant à 4 categories bien définies.
1) "utilitaire" : transformer des objets divers en leur donnant une utilité bien précise.
2) "artistique" : création d'un objet d'art pour la mise en valeur duquel l'esthétique devra être mise au premier plan.
3) "jouet" : (comme son nom l'indique) création d'un objet destiné à un plus jeune public.
4) "SEP" : réalisation d'une tortue, uniquement constituée à partir de déchets destinés au bac vert.

18/12/2006

fleurs_6

L'auteur Daniel Pardon vient de faire apparaître un nouvel ouvrage consacré aux fleurs que l'on peut trouver à Tahiti et dans les archipels de la Polynesie française.
Ce guide qu'il vient de publié contient de nombreuses pages et photos aux éditions Pacifique Promotion Tahiti et recense une grande partie de la flore présente en Polynésie française : tiare, hibiscus, bougainvilliers, ... : 900 références qui sont offertes à la curiosité de l'amateur ; qu'on trouve ces fleurs sur les arbres et les arbustes, accrochées aux lianes ou nichées dans les herbes.
Dans son ouvrage, l'auteur évite volontairement de présenter certaines variétés afin de ne pas les mettre en danger car celles qui sont présentent depuis plus de 200 ans représentent un nombre trop important. Néanmoins, ce guide est une sélection des plus communes et des plus remarquables. Les centaines de photos qui illustrent l'ouvrage permettent l'identification de variétés souvent appelées de plusieurs noms ainsi que des informations sur les diverses utilisations et sur les relations entrevues par les polynesiens avec le monde des fleurs.

21/12/2006

nature_7Fête de la Nature en mai prochain : l'outre-mer est convié.
Les 19 et 20 mai 2007, Terre Sauvage (magazine de nature et de voyages) et le Commité français de l'UICN organisent, avec les réseaux associatifs membres du Commité français, "le Fête de la Nature", qui propose au public de vivre un week-end convivial à la découverte des sites naturels les plus remarquables ou les plus ordinaires, en compagnie des professionnels et des bénévoles qui ont pour mission et passion de protéger la nature et de veiller au maintien de sa diversité.
Le public pourra partager le plaisir de découvrir des espèces emblématiques ou méconnues, de parcourir des territoires parfois familiers, sous la conduite de guides naturalistes, de comprendre le travail et la passion des gestionnaires d'espaces naturels, des forestiers, des gardes des parcs et des milliers de bénévoles des associations de protection de la nature.
Le Commité de pilotage appelle les associations et les institutions d'outre-mer à rejoindre cet évènement.
Vous pouvez aller vous informer sur les éléments nécéssaires afin d'inscrire leurs manifestations dans le cadre de la Fête et de les faire connaître en cliquant sur ce lien :
http://www.fetedelanature.com/
(seulement disponible à partir du 25 janvier 2007).

04/01/2007

tpress_envi_ministre

Le ministre sortant du Développement durable, Georges Handerson, a transmis jeudi son portefeuille environnemental à Maina Sage, nouveau ministre du Tourisme et de l'Environnement au sein du premier gouvernement de Gaston Tong Sang.
Georges Handerson a reçu Maina Sage, jeudi matin, pour une passation des pouvoirs qui a été réalisée de manière très civile. La rencontre s'est faite dans les locaux qu'occupait l'ancien ministre, dans l'immeuble administratif de la rue Tepano Jaussen.
Georges Handerson qui était en charge de l'Environnement depuis 2004, lors du premier gouvernement Temaru, n'a pas quitté sans un pincement au coeur ce poste qui lui tenait particulièrement à coeur, et pour lequel il avait des projets "jusqu'en 2009".

13/01/2007

tpress_pr_cipitations

Météo France a diffusé samedi matin à 9h un avis de phénomène météorologique exceptionnel concernant un épisode de fortes précipitations sur près de la moitié de la Polynésie française. De fortes pluies à caractère orageux affecteront trois archipels. Sur les Îles de la Société, des passages pluvieux entrecoupés d'accalmie continuent de se produire, informe la station météo qui annonce que ceux-ci deviendront plus fréquents dimanche en fin d'après-midi. Des vents temporairement assez forts de secteur Nord, tournant au Nord-Ouest avec rafales se renforçant à 70/90 km/h samedi en fin d'après-midi, sont également annoncés.
La station prévoit qu'un un temps très perturbé, avec fortes pluies à caractère localement orageux, se maintiendra en début de semaine.
Prudence et bon sens sont de mise, notamment en empêchant les enfants de jouer trop près des caniveaux. En ville, la circulation risque également d'être perturbée.

14/01/2007

tpress_envi_financemtSelon une vaste étude menée sur deux ans par le Comité français de l'UICN (Union mondiale pour la nature), "les financements publics dont bénéficie l'outre-mer n'intègrent pas suffisamment les enjeux écologiques", estime l'organisation de protection de l'environnement.

"Le constat général est très décevant", estime le Comité français de l'UICN. "Loin des ambitions politiques affichées, les efforts en matière de protection de la biodiversité et de gestion durable des écosystèmes restent très insuffisants. Il existe toutefois de nombreuses pistes pour améliorer cette situation", propose l'antenne française de l'Union mondiale pour la nature qui vient de publier un rapport sans précédent intitulé "Financements publics et biodiversité en outre-mer: quelle ambition pour le développement durable ?".

18/01/2007

pluies

De fortes pluies sont tombées mercredi soir sur la Société, dues au développement d'un système pluvio-orageux important. Jeudi matin, à 8h, Météo France avait enregistré, en 12h, 85mm d'eau à Faa'a (120mm en 24h), 44 mm à Tautira et 159mm à la Pointe-Vénus.
Sur les cinq derniers jours, indique l'antenne polynésienne de Météo France, il est tombé 367 l/m2 à Faa'a, soit une quantité supérieure à la moyenne de saison de 35%. Une situation que l'on n'avait pas constatée depuis quelques années mais " qui n'est pas anormale ", selon les prévisionnistes qui rappellent que le système tropical de " la saison des pluies " peut être variable selon les années.
Ces fortes précipitations étaient parfois accompagnées de rafales assez fortes allant jusqu'à 70kmh/h sous les grains sans atteindre la vitesse enregistrée à Rapa, aux Australes avec des vents de 112km/h.
Le mauvais temps a par ailleurs causé par endroits des inondations ou des éboulements (lire notre article).
Météo France annonçait, jeudi à 15h une nouvelle intensification des pluies à partir de ce jeudi soir, tendance qui devrait se poursuivre également pour la journée de vendredi.
Elle débutera d'abord aux Îles-sous-le-Vent pour s'étendre aux Îles du Vent. Il est également prévu un vent assez fort à fort de secteur NO, avec des rafales à 80/90 km/h.

21/01/2007

012120072100273030376103520Une usine de peinture objet de toutes les attentions de la Protection civile :
La SOFAP, une usine de production de peinture située à l'intérieur de la vallée de la Tipaerui (Papeete) et jouxtant la rivière du même nom, fait actuellement l'objet de toutes les attentions de la part du service de la Protection civile. Le bâtiment, gravement endommagé par un glissement de terrain dans la nuit de mercredi à jeudi, abritait des produits toxiques nécessitant une sécurisation de la zone. Le glissement de terrain a en partie éventré l'usine faisant craindre un déversement des fûts de peinture, huile et autres produits toxiques dans la rivière de la Tipaerui qui jouxte l'infrastructure. "A ma connaissance, pour l'instant, aucun produit dangereux ne s'est déversé", a assuré, vendredi, le haut-commissaire, Anne Boquet, mais des prélèvements sont effectués pour vérifier que le cours d'eau n'a pas été pollué.
L'armée, le service de la Protection civile, mais également des entreprises privées, travaillent sur le site pour extraire des décombres les produits dangereux, produits qui devraient par la suite être stockés dans un entrepôt de l'armée.
Les neuf employés de l'usine, qui s'activent au déblaiement, devraient pour leur part se retrouver au chômage forcé même si la direction assure qu'elle fera tout pour les reclasser.
Quant au devenir de la société, celui-ci est pour le moins incertain, l'usine ne pouvant être à nouveau implantée le site.

24/01/2007

env_newParu aux éditions "Au vent des îles", dans la collection "Nature et environnement d'Océanie", le "Guide des poissons de Tahiti et ses îles" est un dictionnaire de référence indispensable pour tous les passionnés de la mer et les pêcheurs de la Polynésie française. Les auteurs, Philippe Bacchet, Yves Lefèvre et Thierry Zysman, dédicaceront leur ouvrage à la librairie Odyssey samedi prochain.
"Le jour ou les poissons voteront, nous aurons des réserves marines", s'exclame Thierrry Zysman, l'un des trois auteurs de ce "Guide des poissons de Tahiti et ses îles", exprimant par là même son attachement à l'environnement polynésien et plus particulièrement à la faune et à la flore marines. C'est au début des années 1980 que les routes de Philippe Bacchet, Yves Lefèvre et Thierry Zysman se croisent à Tahiti. De parcours pourtant différents - mais animés par une même passion de l'aventure, de l'image, de la nature et de la mer - tous trois s'impliquent très vite dans le combat pour la préservation du patrimoine naturel. Chacun d'eux a une passion sans limites pour la photo sous-marine et, dans ce domaine, il n'est pas exagéré de dire qu'ils ont été des pionniers assidus.
Leurs divers et nombreux témoignages, publications, reportages ou documentaires sur le milieu marin sont suivis avec une attention et un intérêt croissants.

26/01/2007

envi_enfants1 400 enfants sensibilisés à la protection de l'environnement marin :
Avec 1 400 enfants sensibilisés à la protection de l'environnement marin et de nombreuses actions en faveur de la protection de l'environnement marin en Polynésie française, l'association "te mana o te moana" est satisfaite du bilan de ses activités 2006. Pour l'année 2007, elle développera de nouveaux projets d'éducation, de recherche et de conservation.
L'association "te mana o te moana" (l'esprit de l'océan) qui gère "la Clinique des tortues" de Moorea, a accueilli et soigné depuis sa création en 2004, 105 tortues et en a relâché 25.
Outre le suivi des sites de pontes sur l'atoll de Tetiaroa (atoll de Marlon Brando), elle a ouvert un sentier sous-marin "Reef Quest" doté d'un centre d'accueil et d'information au sein de l'hôtel InterContinental Moorea Resort et Spa.
À noter que l'association participe au programme international "Reef Check" de suivi des récifs coralliens en Polynésie française et a réalisé une mallette pédagogique sur les récifs coralliens.
Par ailleurs, elle a adapté le programme Sustainable Reefs développé par Jean-Michel Cousteau (Ocean Futures Society), destiné à toutes les écoles de Polynésie française. La mallette contient notamment une BD, un DVD vidéo et un guide.
Les visites pédagogiques de la Clinique des tortues à Moorea restent l'activité vedette de l'association : 1 400 enfants (classes de primaire, clubs sportifs, centres aérés, associations) et environ 230 adultes ont fréquenté le site en 2006 et se sont ainsi initiés à l'univers des tortues marines.
"Te mana o te moana" a participé aux grands RDV de l'environnement : Fête de la Science, Heipuni Days, Journée de l'Océan, Journée mondiale du nettoyage des plages et des lagons, ainsi qu'au lancement officiel et diffusion du Passeport de Citoyen de l'océan en français et en anglais, sans omettre la promotion de l'éco-certification Green Globe 21, auprès d'entreprises locales polynésiennes.
Pour l'année 2007, "te mana o te moana" souhaite développer de nouveaux projets d'éducation, de recherche et de conservation afin de poursuivre sa mission de connaissance et de protection du milieu marin et de ses espèces.

06/02/2007

tpress_new_1Un plan de sensibilisation d'alerte aux Tsunamis a été mis en place et "la Polynésie française est un exemple de ce qu'il faut faire en matière de prévention" s'est exprimé le sénateur Roland Courteau, chargé par l'office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, et qui vient de mener une mission en Polynésie française.
"La Polynésie française montre le chemin de ce qu'il faut faire en matière de prévention" s'est exprimé le sénateur de l'Aude, Roland Courteau, membre de l'office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, chargé d'une étude sur l'évaluation et la prévention des risques de tsunami sur les côtes françaises en métropole et en outre-mer.
Le sénateur s'est rendu mardi au laboratoire de géophysique de Tahiti que dirige Dominique Reymond. Il s'est également entretenu avec le président de la Polynésie française, Gaston Tong Sang, puis en fin de journée, il a présenté le plan de sensibilisation d'alerte aux Tsunamis mis en place en Polynésie française par le Haut Commissaire Anne Boquet et les différents services de l'Etat.

20/02/2007

t_press_5958Concours "1 idée pour 1 déchet": derniers jours
Les objets réalisés dans le cadre du concours "1 idée pour 1 déchet" devront être remis au plus tard le mardi 27 février dans le hall de l'Assemblée de Polynésie française. Ils y seront exposés jusqu'au 2 mars.
Ce concours, initié par la Commission de l'Environnement de l'Assemblée de Polynésie française, a été lancé le 11 décembre 2006. Financièrement soutenu par le ministère du Tourisme et de l'environnement, la Société d'économie mixte "Environnement Polynésien" et la société Enviropol, ce projet a pour objectif de sensibiliser la population au recyclage de déchets par leur transformation en objets de plusieurs types: utilitaire, artistique, et sous forme de jouet ou de tortue (prix spécial de la SEP).
Une vente aux enchères des objets permettra de générer un bénéfice au profit des enfants de la Saga Kaina.

30/03/2007

033020072100271070971145119

La commune d'Arue reçoit la "Tortue d'Or" 2006 de la collecte sélective.

La SEP a organisé, vendredi matin, une petite cérémonie pour
la remise des prix visant à récompenser les meilleures communes ainsi que la
meilleure entreprise pour la gestion de leurs déchets.


31/03/2007

033120072100271040071155109

Opération nettoyage des plages accomplie !

L'ensemble des communes du tour de l'île de Tahiti ont
mobilisé en ce 31 mars, les jeunes de leurs associations autour de l'opération
"nettoyage et propreté des plages et embouchures". Devant l'ampleur de la
situation, le ministère du Tourisme et de l'Environnement envisage d'organiser
un vote populaire, via son site Internet, pour interroger la population sur
"faut-il sanctionner les pollueurs?".

14/04/2007

080420062100175060776152050

Quinze bénévoles en "mission de nettoyage" à Tetiaroa.
L'association "Te mana o te moana" organise, à partir d'aujourd'hui et ce jusqu'au19 avril, une mission de nettoyage de Tetiaroa - situé au nord-ouest de Tahiti - afin de débarrasser l'île de ses déchets (bouteilles, bidons, bouées, savates, etc.) et de sensibiliser la population à la pollution de l'océan et aux dangers qu'elle représente pour les hommes et les animaux.

Avec l'autorisation de la famille propriétaire des lieux, une équipe de quinze bénévoles a décidé de se rendre sur l'atoll pour ramasser tous les déchets qui se trouvent le long des plages de onze motu de l'île. Le motu Onetahi, actuellement habité et site de l'ancien hôtel, de même que l'intérieur des motu, ne seront pas nettoyés.
Les déchets seront rassemblés puis triés par catégorie (recyclables, non-recyclables, toxiques, encombrants). Les sacs de déchets seront ensuite chargés sur un bonitier et rapatriés sur la commune d'Arue (dont dépend Tetiaroa), où ils ont été pris en charge et traités selon leur nature.
Cette opération bénéficie du soutien et de la participation de la SEP (Société Environnement Polynésien), du Ministère du Tourisme et de l'Environnement, de la commune d'Arue, du Moorea Dolphin Center et du groupe InterContinental Resort & Spa.
Une petite vidéo éducative de sensibilisation à la protection de l'océan et au recyclage des déchets basée sur le récit, en images, de toute l'opération, sera ensuite proposée aux écoles de Polynésie française.

15/04/2007

fourmi_de_feu

Première étape du programme d'éradication de la petite fourmi de feu à Mahina
Le ministère de l'Environnement informe les habitants de
Mahina (côte Est de Tahiti) que la première étape de la campagne d'éradication
de la petite fourmi de feu débutera à compter de lundi sur la commune. Le
programme prendra fin début mai.

16/04/2007

041620072100271030871134045Ramassage de carcasses de voitures dans les Iles Sous-le-Vent.
La SEP et le ministère de l'Environnement organisent une grande opération de ramassage et de compactage des voitures usagées dans les Iles Sous-le-Vent, du 17 avril au 22 mai. Les carcasses retraitées seront envoyées pour recyclage en Nouvelle-Zélande.
Dès mardi, le navire Hawaiki Nui appareillera du port de Motu Uta (Papeete) avec, à son bord, une machine spécialisée pour le compactage de voitures. Direction Huahine, première étape d'un périple qui mènera ensuite l'équipe de la Société environnement polynésien (SEP) à Raiatea, Bora Bora, et Tahaa.
Le programme de la SEP prévoit le recyclage de six cents véhicules dans l'archipel raromatai.

23/04/2007

042320072100271010976091446La mission de nettoyage de Tetiaroa organisée par l'association Te mana o te Moana a pris fin jeudi 19 avril. Bilan de l'opération: 15 m3 (840 kg) de déchets en tous genres (dont environ un tiers de déchets recyclables) ont été retirés pour être acheminés ensuite vers le CET de Paihoro.

Avec l'aide précieuse de Teihotu Brando et de sa famille, qui a effectué les trajets en bateau d'un motu à l'autre, les bénévoles ont nettoyé environ 70 % des plages qui bordent les douze motu de l'île, à l'exception du motu Onetahi, actuellement habité et site de l'ancien hôtel. 15 m3 de déchets ont pu être collectés, mais pour Anne Jankéliowitch, responsable de la mission pour te mana o te moana, il reste sur l'atoll une quantité au moins équivalente de déchets.
Jeudi 19, tous les déchets ramassés ont été rassemblés sur le motu Rimatuu, puis triés par catégorie : plastique (5 m3), verre (1 m3), acier et aluminium pour les déchets recyclables, ainsi que savates, bâches en plastique et matériel de pêche (3 m3), polystyrène (1 m3), encombrants (2 m3) et objets divers… pour un total de 840 kg. Ils ont ensuite été chargés sur le bonitier qui les a rapatriés sur Tahiti où ils ont été pris en charge par la mairie d'Arue (dont dépend Tetiaroa) et dirigés vers le CET (centre d'enfouissement technique) de Paihoro.

Les dangers du plastique

Les bouteilles en plastique constituent la majorité des déchets ramassés sur les plages. Recyclées (grâce au tri sélectif pratiqué à Tahiti et Moorea), ces bouteilles auraient entièrement disparu pour renaître sous forme de nouveaux matériaux ou objets en plastique. Au lieu de cela, jetées dans la nature ou directement dans la mer, elles s'échouent sur les plages, comme à Tetiaroa. Le plastique met au moins 500 ans à se dégrader entièrement. Ces déchets ainsi que les autres dits " recyclables " n'ont pas pu être dirigés vers le centre de tri et de recyclage (CRT) de Tahiti, car trop abîmés par leur séjour dans l'océan.
Les sacs et bâches en plastique et le matériel de pêche (cordages, filets et fil nylon) sont les plus dangereux pour les animaux marins (oiseaux, tortues, dauphins, baleines, etc.) qui s'étouffent en avalant les sacs plastique ou meurent emprisonnés dans les filets.
Les objets les plus inattendus ont été trouvés : pare-choc de voiture, carcasse de télévision ou de machine à laver, porte de congélateur, roue de poussette, jeu de fléchettes, briquets, feutres, rouge à lèvres, pneus, chaises en plastique, jouets, balais, et des dizaines d'ampoules et de tubes néon. En résumé, tout ce que l'on peut trouver dans une poubelle. Ces objets ont un jour été jetés dans la nature par quelqu'un. À en juger par la part très importante de bouteilles d'Eau Royale, de Vaimato, et de savates dites " de Tahiti ", on peut tout à fait affirmer que la majorité de ces déchets viennent de Tahiti et Moorea.
Cette opération a été rendu possible grâce à la participation et au soutien des partenaires suivants : la famille Brando, la SEP (Société Environnement Polynésien), le Ministère du Tourisme et de l'Environnement, la commune d'Arue, le Moorea Dolphin Center, le groupe InterContinental Resort & Spa.






Posté par tstg à 10:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 févr. 2007

Changement du thème d'étude

En relisant ma fiche d'étude, je me suis aperçue que le contexte de mon étude ainsi que mes réalisations effectuées (enquête, recherches, ...) ne correspondaient pas vraiment avec mon thème d'étude car il y avait un certain décalage entre eux, ce qui pouvait nous amener à une confusion ou même à une incompréhension de l'ensemble en générale.
Je me suis donc rendue compte qu'il était préférable de changer mon thème d'étude et de reformuler ma problématique afin qu'ils puissent mieux convenir avec l'ensemble de mon étude ...

Cependant, j'ai ainsi repris mes cours ainsi que mon programme de CGRH afin de trouver un sujet d'étude adapté à toutes les mises en oeuvres de mon projet.

Comme on peut le remarquer, les propos le plus abordés dans mon étude est la "communication" ainsi que d'autres procédés permettant de favoriser celle-ci.

Voilà donc le sujet d'étude le plus approprié que j'ai pu trouver en faisant le lien avec mon projet :

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° Récapitulatif du thème choisi °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

- Thème national : Le travail en groupe dans les organisations

- Thème d'étude : La communication au sein des groupes restreints

- Point du programme :
B. La communication
2. La communication au sein des groupes restreints
2.2 Techniques de communication de groupe

(Partie du programme repérée)

Copie_de_progression_de_terminal_CGRH

- Problématique : En quoi la communication est-elle un élément important pour le bon fonctionnement des groupes de travail et quels sont les moyens permettant de favoriser celle-ci ?

Posté par tstg à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 févr. 2007

L'enquête

Ici vous pouvez donc voir le parcours et les démarches que j'ai établies pour la préparation et l'organisation de mon enquête. (je remplis donc cet article au fur et à mesure que j'avance dans mes différentes recherches et démarches).


* Donc d'abord pour bien organiser la préparation de mon enquête, j'ai dû bien reformuler les questions que je devais poser : cela m'a donc donner une meilleure compréhension de celles-ci en tenant compte bien sûr de leur utilité ainsi que de leur rapprochement envers le thème d'étude.
Voilà donc les questions que je vais poser :

- Quels sont les problèmes que l'on peut rencontrer lors d'une intervention ?
- Quelles sont les dégradations les plus importantes sur le territoire ?
- Quelles en sont les sanctions ?
- Comment se passe une journée d'intervention ?

- Comment les groupes organisent-ils leur travail individuel ? leur travail collectif ?
- Comment ces groupes mettent-ils en commun leurs ressources afin de réaliser leurs différent objectifs ?
- Qui dirige la gestion et l'organisation des groupes de travail ?
- Quelles sont les compétences nécessaires pour un bon fonctionnement des groupes ?

* Ensuite, j'ai du faire des petites recherches afin d'avoir plus d'information concernant l'endroit précis où je devais aller faire mon enquête. Voilà donc quelques informations que j'ai d'abord eu pour mon enquête : j'ai ainsi sélectionner chaque "direction de l'environnement" présente sur le territoire :

numeros

J'ai donc repéré la "direction de l'environnement" qui correspondait à mon projet, c'est-à-dire " le bureau de gestion des déchets" puis j'ai demandé à pouvoir voir une personne qui saurait répondre à mes questions et me donner les informations que j'attends.
D'abord j'ai eu certaines informations d'une personne au standard qui m'a dis que la personne concernée n'était pas disponible pendant les vacances donc elle m'a proposée d'obtenir les réponses à mes questions auprès d'une autre personne se trouvant dans le domaine de la "communication" et m'a donné ses coordonnées téléphoniques afin que je puisses la joindre directement sur son poste personnel.
Après plusieurs coup de fil répétitif, le n° ou la personne n'était d'autant plus injoignable. Ceci dit, pour l'instant je n'ai toujours pas pu faire mon enquête, ni pu avoir d'autres informations particulières qui pourraient être intéressantes pour moi. Cependant, je suis donc toujours dans l'attente de réussir à joindre une personne convenable, qui d'après le standard, serait de retour très prochainement.
De ce fait, et mis à part les informations que j'ai concernant "l'environnement sur le territoire", j'ai n'ai pu avoir aucune autre information nécessaire pour mon enquête mais cela ne saurait tarder dans les jours à venir étant donné que la reprise du travail arrive ...

Petit résumé de l'enquête :
- repérage d'informations afin de trouver des contacts pour l'entretien
- coup de fil répétitifs
- personne(s) injoignable(s)
- de nombreuses excuses non valables de la part des "contacts" qui auraient pu répondre à mes questions***

===> *** entretien non réalisé *** <===

30/01/2007

Aujourd'hui je suis allée au "Ministère de l'environnement" afin d'enfin pouvoir recueillir des renseignements pour mon enquête. Je ne suis donc pas allée à "la direction de l'environnement" car, apparemment trop occupé ou débordé, on ne pouvait me présenter à une personne qui saurait répondre à mes questions.
Donc je suis allée au ministère de l'environnement en ville mais malheureusement pour moi je suis toujours resté sans réponses ... : 3 personnes qui étaient devant moi ne savaient pas du tout me répondre ... elles m'ont expliquer plus généralement en quoi consister réellement leur travail ... cela n'avait donc rien à voir avec ce que je voulais savoir !

¤¤¤ RÉCAPITULATIF ¤¤¤

On m'as dis d'aller interviewer les personnes présentent sur le terrain dans un établissement à la mission (au grand bureau de la direction de l'environnement), c'est-à-dire les personnes qui vont enquêter dans le secteur de l'environnement ... donc demain je vais aller les voir et j'espère fortement pouvoir les rencontrer ...
Cependant :

===> *** entretien toujours non réalisé *** <===

"31/01/2007"

{^¤^¤^¤^ ===> ***** enquête faite ***** <=== ^¤^¤^¤^}

Voilà j'ai donc et finalement réussis à avoir un rendez-vous avec une certaine personne à la direction de l'environnement à la mission afin qu'elles puisse répondre à mes questions.
J'ai facilement trouver l'endroit où je devais me rendre et mon enquête c'est très bien passée : la personne que j'ai interviewer à très bien répondu à mes questions, elle a été agréable à écouter, m'a très bien expliquer les fonctions des groupes de travail et à été très attentif envers moi.

Je vous présente donc certaines photos que j'ai pu prendre lors du parcours de l'enquête ainsi que les réponses aux questions :

  ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤ Quelques photos ¤¤¤¤¤¤¤¤¤
   ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Copy_of_DSC00031

          Copy_of_DSC00032

Copy_of_DSC00033

       

               Copy_of_DSC00047 DSC00034

DSC00042

DSC00036                        

DSC00035

DSC00037  DSC00039

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
¤¤¤¤¤¤¤
¤¤
<<<<< Les réponses de l'enquête >>>>>
¤¤
¤¤¤¤¤¤¤
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

            

***** Quels sont les problèmes que l'on peut rencontrer lors d'une intervention ?

- Les propriétaires des entreprises peuvent ne pas être d'accord sur le fait d'être soumis à une vérification de leurs lieux et leurs conditions de travail.
- Certains réussissent à s'échapper en n'étant pas disponibles ou en trouvant diverses excuses répétitives non-valables.
- Les groupes de travail peuvent rencontrer différents problèmes entre eux, comme par exemple, des conflits entre certains membres du groupe sur la façon de travailler ou bien encore par rapport à la répartition des tâches à effectuer.


***** Quelles sont les dégradations les plus importantes sur le territoire ?

- Les dégradations les plus importantes sur le territoire sont : les rejets d'eaux, les fumées de feu, les huiles usées (entreprises automobiles, de mécanique, ..), les terrassements (surtout dans les milieux marins ...), les remblaies et le bruit.


***** Quelles en sont les sanctions ?

- Dans le cas où les gérants des entreprises refusent de se soumettre à des vérifications, les membres de la direction de l'environnement peuvent établir une procédure de travaux en présentant bien sûr leurs droit et à partir du moment où les entreprises concernées persistent, c'est dans leur position qu'ils peuvent effectuer une "mise en demeure" ; ce qui a pour conséquence la fermeture de l'entreprise car toute entreprise ou organisation est dans l'obligation de se mettre en norme.


***** Comment se passe une journée d'intervention ?

- Tout d'abord il faut contacter le propriétaire de l'entreprise pour lui prévenir qu'un apport va être effectué dans son entreprise ou bien prendre un rendez-vous, car cela ne doit pas tout de même nuire au fonctionnement de l'entreprise ; c'est-à-dire, si l'entreprise a beaucoup de travail, si elle est débordée, si elle effectue de grands travaux ...
- Quand l'entreprise est disponible, les membres de la direction de l'environnement peuvent alors mettre en place le déroulement de leur enquête. Lors de l'intervention, les groupes de travail répartissent leurs tâches : prendre des photos, faire des prélèvements, vérifier les lieux et les conditions de travail et faire en sorte que l'entreprise respecte les normes ...
- L'intervention finie, les groupes de travail doivent élaborer un rapport composé de tout ce qu'ils ont pu obtenir lors de leur enquête (PV, photos, prélèvements, constatations, ...).


***** Comment les groupes organisent-ils leur travail individuel ? leur travail collectif ?

- Le travail collectif est le travail individuel de chacun. C'est le supérieur qui est chargé de la répartition des tâches de chaque groupe et chaque groupe peut avoir une ou plusieurs tâche(s) à exécuter. Ensuite, c'est aux membres du groupe à se répartir la ou les tâche(s) en fonction de leurs compétences, leurs connaissances ... afin d'être plus performant et de réaliser au plus vite leur objectif. Après avoir bien réparti le travail de chacun, les groupes de travail se disperses pour accomplir leurs tâches.


***** Qui dirige la gestion et l'organisation des groupes de travail ?

- Alors il y a plusieurs directeurs de l'environnement qui sont répartis en département donc dans chaque département il y a un directeur de l'environnement qui est chargé de dirigé la gestion et l'organisation des groupes de travail : c'est lui qui donne les tâches à effectuer.
- Dans la répartition en département il y a les installations classées, les infrastructures, les milieux naturels ...



***** Quelles sont les compétences nécessaires pour un bon fonctionnement des groupes ?

- Pour que les groupes de travail fonctionnent bien, il faut qu'ils communiquent beaucoup entre eux, qu'ils s'entendent, qu'ils soient polyvalent et n'hésitent pas à demander lorsqu'il y a des choses qu'ils ne savent pas, proposer plusieurs différentes idées afin que l'ensemble du groupe puisse faire le bon choix ou qu'il trouve la meilleure solution à prendre ...
- De plus, ils faut que chaque membres des groupes aient une bonne formation, c'est-à-dire qu'ils faut qu'ils connaissent tout les textes de lois.

Posté par tstg à 22:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 févr. 2007

Conclusions de l'étude

La qualité du travail en groupe est indispensable dans les associations et dans les organisations qui appartiennent au territoire.

RAPPEL DE LA PROBLEMATIQUE

En quoi la communication est-elle un élément essentiel pour le bon fonctionnement des groupes de travail et quels sont les moyens permettant de favoriser celle-ci ?

Il s’agit donc ici, en s’appuyant des recherches que j’ai effectuées et des informations que j’ai obtenues, de démontrer que la communication joue un rôle important dans le fonctionnement des groupes de travail et de repérer les procédés s’ajoutant à celle-ci.

La valeur de la communication au sein des groupes de travail

La communication est nécessaire pour le bon fonctionnement des groupes car un travail d’équipe oblige les membres du groupe à bien communiquer entre eux et à dialoguer afin d’atteindre l’objectif qu’ils se sont fixé ensemble.

Premièrement, une bonne communication favorise les bonnes relations entre les salariés et permet les échanges d’idées, de remarques ou d’opinions : ce qui apporte au groupe une facilité de résoudre des problèmes, de trouver des solutions, de répartir les tâches à effectuer entre eux et d’exécuter le travail…

De plus, dans les groupes de travail, le travail collectif est le travail individuel de chacun ; c’est-à-dire que si un membre du groupe ne fait pas son travail, il pénalise tous les autres membres du groupe. C’est donc pour cela que la communication est un élément essentiel pour le fonctionnement des groupes car elle permet aux membres du groupe de s’exprimer, de discuter afin d’agir ensemble, d’être plus motivé et ainsi, de créer un climat propice à l’échange.

Cependant, il peut forcément exister certains conflits entre les membres du groupe comme par exemple des désaccords sur un problème posé ou bien sur une tâche à effectuer. Donc il est essentiel que les membres du groupe s’entende bien entre eux afin de ne pas faire face à ce genre de conflits et ne pas perturber l’organisation du groupe.

C’est pour cela que pour pouvoir bien s’organiser et travailler dans un environnement amical et de bonne volonté, les membres des groupes de travail doivent beaucoup discuter et échanger leurs différents avis afin de réussir à s’arranger et mettre tout le monde sur la même voie…
La communication favorise donc aussi le dynamisme du groupe, c’est-à-dire que chaque membre du groupe est successivement aidé par tous les autres. Cela permet ainsi au groupe de concilier convivialité, rigueur et efficacité grâce à la communication : ce qui a pour objectif de donner au groupe une volonté collective d’atteindre leur but ; de mettre en commun les intelligences, les compétences et les efforts de chacun et de mettre en œuvre des méthodes, c’est-à-dire, participatif, coopératif, associatif ou créatif…

On peut ainsi terminer par affirmer que la communication au sein des groupes de travail n’est que signe d’efficacité et d’amélioration pour l’organisation des groupes car elle combine : concertation, ententes entre les personnes, échanges et esprit d’équipe.

Posté par tstg à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janv. 2007

Le travail en groupe

Voilà ici d'autres informations importantes concernant "le travail en groupe" : des éléments essentiels au bon fonctionnement des groupes dans les organisation ===> la performance du groupe.

Le dynamisme du groupe est un élément important pour le bon fonctionnement du groupe : chaque membres du groupe est successivement aidé par tous les autres à chaucune des étapes qui vont le conduire à établir son projet professionnel.

Pour cela, le fonctionnement des groupes obéit à des règles strictes :

- la gestion du temps
- la pratique d'une écoute active
- l'entraînement à l'expression professionelle
- la discipline de l'écrit comme préparation à une formulation professionnelle
- le développement d'une esprit positif et sans contraintes

Il s'agit donc bien ici de concilier convivialité, rigueur et efficacité.

Les mots-clés de la recherche : "travail en groupe" organisation

Le travail en groupe est un stade avancé de l'évolution humaine et réuni plusieurs personnes qui mettent en communs leurs ressources, qui communiquent ensemble et qui regroupent leurs différentes idées afin d'atteindre leurs objectif.
Il est particulièrement développé dans les entreprises de pointe ou chez celles qui subissent une forte concurence.

Les éléments du travail en groupe

- La volonté collective d'atteindre le but fixé ensemble
- La mise en commun des intelligences, des compétences et des efforts
- La mise en oeuvre des méthodes (participatif, coopératif, associatif, créatif)
- L'utilisation "d'outils mentaux" pour développer les capacités, atteindre l'objectif, trouver du neuf ...

Les critères de réussite du travail en groupe

- le respect mutuel (zéro mépris, jugement critique exclu)
- le respect des règles du jeu (ne pas se censurer, imagination libre, la quantité est gage de qualité, droit de piller les idées des autres, bonne humeur ...)
- dire "OUI et ..." (ne jamais dire "NON", ni "NON mais ...")
- l'entente entre les personnes, concertation, souplesse d'esprit, concentration mentale, écoute, réactivité
- les échanges de communication

Le bon fonctionnement d'un groupe s'appuie principalement sur le respect absolu des autres et la dynamique de la mise en commun des idées et de l'énergie de la participation.

* Le travail en groupe est une forme supérieure d'intelligence de l'être humain.
Il est efficace et performant en terme de capacité à résoudre des problèmes ; de trouver des solutions et de produire des idées neuves ; en terme de justesse des idées (consensus, résultats, réussite) ; et en terme de création d'un lien social et d'amélioration des rapports humains.

Pour avoir d'autres informations plus précises : http://www.qualiteonline.com/rubriques/rub_3/dossier-33.html

La progression du travail en groupe s'effectue en 3 grandes étapes :

- un bilan personnel et professionel approfondi : receuil des attentes de chacun, phase miroir (l'image de soi reçue par le groupe), travail sur les compétences et les goûts.
- mise sur pied d'un projet professionel adapté à chacun, réaliste par rapport au marché mais ouvert.
- plan d'action : démarche à entreprendre.

La fonction d'une organisation, quelle qu'elle soit (entreprise, groupe de travail, équipe de chercheurs, conseil d'administration) est d'amener ses membres à réfléchir, décider et agir ensemble.
Etre à plusieurs pour réfléchir est certainement un avantage : on peut se répartir le raisonnement en tâches plus simples, examiner d'avantage d'options, enrichir mutuellement les idées des uns et des autres, vérifier les calculs de chacun.

A priori, la rationalité d'un collectif devrait être supérieure à celle d'un invididu, nécessairement limité par
ses capacités à s'informer et à penser.Mais cette rationalité collective se heurte à d'autres limites, qui
proviennent des formes mêmes de la réflexion et de la décision à plusieurs. Une organisation possède
une intelligence propre qui la rend plus efficace qu'un individu seul. Mais cette intelligence
collective, pour fonctionner, doit utiliser des processus specifiques comme le travail en groupe.

Voici le lien http://www.scienceshumaines.com/index.php?lg=fr&id_article=5616 :

Posté par tstg à 16:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 déc. 2006

Un documentaire sur l'environnement

Sans_titre1

* Un mois après sa sortie aux Etats-Unis, j'ai eu l'ocasion d'aller le voir au cinema avec plusieurs élèves du lycée. Un film réalisé par Davis Guggenheim avec Al Gore et Charles Berling.

** Ce film, que j'ai trouvé très interessant sincèrement, illustre et démontre l'action et le combat passionné d'un homme, l'ancien Vice-président Al Gore, qui se déplace dans toutes les villes des EU afin de sensibiliser, de dénoncer des illusions que l'on croyait réelles et de persuader toute la population de l'urgente nécessité de réagir à cette crise afin de stopper le réchauffement climatique ...

*** Celui-ci nous apprends beaucoup sur l'état de la planète et de son environnement aujourd'hui même et nous montre dans les différents domaines, les causes d'énormes catastrophes naturelles produites à travers le monde ces 50 dernières années ...

  Desktop_6  Desktop_3  Desktop_9

**** Franchement, je trouve que ce film est vraiment bien, et pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu, je vous conseille d'aller le voir car il nous dévoile beaucoup de choses que l'on ne savait pas et bien d'autres encore que l'on imaginaient même pas. Ce documentaire pourrait vous donner les réponses que vous attendez, vous instruire, vous informer et vous amener à de longues minutes de réflexion (...) ; ou tout simplement, à vous trouver une raison valable, qui pour moi est la plus essentielle, de plus vous intéresser à tout ce qui se passe dans le monde et non au "tout petit monde" dans lequel vous vivez ...

***** Pour ma part, j'apprécie vraiment la manière dont "Al Gore" s'y est prit ainsi que sa forte détermination afin de pouvoir faire passer son message le plus important qui est celui-ci : "Nous ne devons plus considérer le réchauffement climatique comme un problème politique, mais comme le plus grand challenge moral de notre civilisation" ; mais aussi de prouver toutes ces affirmations par de véritables arguments et données scientifiques impresionnantes.

****** Et comme ce documentaire parlait des différents problèmes concernant l'environnement de la planète, j'ai donc décider d'en parler car toutes les informations que l'on a pu retenir sont des choses importantes à savoir et que si, nous seuls, en sommes entièrement les responsables de ses nombreux dommages désastreux ; nous seuls, pouvons réussir à trouver les bonnes solutions afin d'éviter d'autres catastrophes encore plus importantes.

******* Le rapport avec mon projet d'étude *******

Il est vrai que ce sujet ne donne pas forcément d'informations, ni de réponses à propos de mon thème d'étude, ce qui, comme je le remarques, est un point qui aurait un peu tendance à s'éloigner de ce que je cherches réellement à savoir.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Mais d'autre part, vous devez certainement trouver un seul point commun qui est bien évidement celui de l'environnement : ce qui est relativement vrai d'ailleur car l'environnement est le secteur auquel je m'appuie plus précisément dans mes recherches d'informations pour mon thème d'étude. C'est aussi la seule chose à laquelle j'ai pensée.

===> Voilà en gros ce que je me suis dis ! <===

avant d'avoir vu le film : " Un film qui parle de l'environnement ? élément fondamental qui pourrait m'aider à obtenir des informations importantes pour mon thème d'étude ! un moyen pour moi de bien repérer chaque point essentiel pour mieux pouvoir me focaliser dans un but précis et avancer mon projet ..."

après avoir vu le film : " mmmh ... à part l'état de l'environnement dans le monde ? de quoi d'autre Mr Al Gore aurait-il pu parler qui pourrait être utile pour moi tout en restant dans le même contexte, c'est-à-dire de trouver d'autres informations qui correspondent aux élements qui constituent mon plan d'étude ?... "

^ ^^ ^^ ^^ ^^ ^^ ^

- En y réfléchissant plus profondément, (et il m'en a comme même fallut du temps car à cet instant même, cela fait bientôt 4 heures et 23 minutes que je suis sur ce seul et même article, à essayer de trouver des idées et des mots pour formuler mes phrases ...!), je me suis rendue compte qu'il y avait peut être un autre point commun entre le documentaire et mon thème d'étude qui est "la performance du groupe".

°°°°°^^°°°°°^^°°°°°^^°°°°°^^°°°°°^^°°°°°^^°°°°°

[ Pour ceux qui ont vu ou non le film, quoiqu'il en soit, on peut être certain d'une chose : l'action et les différentes démarches de Mr Al Gore n'auraient pas pu être effectuées par lui même car je ne penses pas qu'il aurait pu faire les différentes expériences afin d'obtenir des données scientifiques, ni prévoir certaines choses qui pourront se produire grâce à des résultats de calculs ou même encore découvrir des aspects surprenants du système climatique à la fois ... Cependant, il a donc eut besoin aussi des ses "collègues" (scientifiques,...) qui ont contribuer ensemble à la réalisation de nombreuses affirmations, prévisions,... ][ On peut donc remarquer ici que leur travail d'équipe, c'est-à-dire, le fait qu'il s'unissent pour collaborer et travailler ensemble leurs à permit d'être performants et de réaliser leurs différents objectifs dans le but de sensibiliser toute la population afin qu'elle réagisse le plus vite possible. ]

********** **********
¤¤¤¤¤¤¤¤ ¤¤¤¤¤¤¤¤
****** ******
¤¤¤¤ ¤¤¤¤
** **
°

|||===>>> Après cela on peut donc supposer que l'importance du travail en groupe serait un facteur essentiel pour le bon fonctionnement du groupe mais aussi afin de pouvoir mieux s'organiser et être plus performant dans leur travail. Un travail collectif unissant leurs compétences afin d'atteindre leur objectif.


Posté par tstg à 02:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 nov. 2006

8 nouveaux agents entrent dans la police de l'environnement






Voilà ici un article interessant que j'ai trouvé dans la dépêche du jeudi 23 novembre 06 : un article important concernant "la police de l'environnement" car il donne certaines informations qui pourraient m'aider dans la pousuite de mes recherches ainsi que pour mon enquête.

img006

Copie_de_img001         img005

"" LA POLICE VERTE ""

3_1 4_1 4_2

oo00OO00ooOO00ooOO00ooOO00ooOO00ooOO00ooOO00ooOO00oo

Comme vous avez pu le lire, 8 nouveaux agents travaillant pour la direction de l'environnement ont été embauchés afin de pouvoir trouver une solution à tout cela ===> la pollution <===.... Leur statut leur à donc été attribué pour veiller à la protection de notre environnement et de le faire respecter par tous : ils ont donc ainsi le pouvoir de relever toutes infractions nuisant à notre environnement et d'en sanctionner les auteurs.

Jusqu'à maintenant, la "pollution" à toujours été un véritable problème dans notre société et notre environnement se dégrade alors de plus en plus ...

Nous nous demandons alors peut-être de quelle manière les groupes mettent-ils en commun leurs ressources afin d'atteindre plusieurs objectifs amenant biensûr à un seul et même résultat, c'est-à-dire de quelle façon travaillent-ils ensemble dans de mêmes objectifs communs concernant les solutions à prendre sur les problèmes environnementaux et quelles sont les compétences nécessaires pour le bon fonctionnement de ses groupes ? ...

Posté par tstg à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 nov. 2006

A propos de l'environnement

*Quels sont les thèmes qui concernent l'environnement ?

- Les thèmes concernant l'environnement sont : l'air, l'énergie, l'eau, le bruit, le sol, les déchets, la réglementation ainsi que les risques environnementaux.

*L'environnement ? Pourquoi tout le monde en parle ? dans quel(s) intérêt(s) le font-ils ?

- Tout d'abord, la protection de l'environnement devient un intérêt général et important. De même que pour la participation et l'information des citoyens (campagnes de communication et d'information initiées par des associations), l'obligation de la justice de prendre en compte l'impact important de l'environnement ainsi que certaines concertation entre pollueurs et organismes publics ...

*Quelles sont les solutions qui existent pour lutter contre la pollution en concordance avec l'économie financière dans laquelle nous sommes aujourd'hui ?

- Il faut indemniser ou subventionner les entreprises pour qu'elles polluent moins et sanctionner ceux qui polluent en leurs faisant payer des taxes.

Comme nous pouvons le savoir, l'environnement, pour beaucoup de grandes entreprises a été pendant longtemps, une charge fixe pour ces industriels …. Aujourd’hui une pollution démontre une inefficacité de leur part.

Pour cela, afin de travailler dans de meilleures conditions, l’entreprise ne doit plus seulement se distinguer des autres par sa productivité mais il faut aussi qu'elle se montre efficace en contribuant à la sauvegarde ou voir à l’amélioration du cadre de vie de tous les citoyens et donc des consommateurs, c'est-à-dire : "produire proprement".

Conférence de Rio de Janeiro en 1992 et Conférence de Kyoto en 1997

Adoption d’une convention sur les changements climatiques fixant le principe d’objectifs de réduction des gaz à effet de serre.
Cette convention reste quasiment lettre morte jusqu’à ce qu’en 1997 la diplomatie parvienne lors de la conférence de Kyoto à établir un protocole fixant des objectifs chiffrés aux principaux pays développés.
Il convient de savoir que 55 Etats représentent au moins 55 % des émissions de gaz carbonique des pays industrialisés. Officiellement devenu traité en 2005, il fait désormais obligation aux 38 principaux pays industrialisés de réduire au total de 5,2 % (8 % pour l’Europe), par rapport à 1990, leurs émissions de six gaz à effet de serre d’ici à 2012 : CO2, méthane, dioxyde d’azote (NO2) et trois dérivés du fluor.

Les activités humaines libèrent chaque année de 20 à 25 milliards de tonnes de gaz carbonique.
En résumé : cette convention ne fut pas très constructive mais elle a tout de même consisté en une prise de conscience mondiale et peut être considérée comme un succès pédagogique : deux notions clés vont en effet être introduites et largement diffusées dans l’opinion…… le principe de précaution et le développement
durable.

Posté par tstg à 00:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'état de l'environnement dans le monde

Les changements climatiques, les guerres, la pauvreté , la désertification et la pollution sont autant de signes révélateurs de problèmes plus profonds au sein de nos sociétés. Ils jouent en quelque sorte le rôle des canaris au fond des mines de charbon, qui consiste à nous avertir lorsque le système est sur le point d'exploser.

     

Le but ici est de suivre et d'évaluer la pollution, les changements climatiques, la couverture forestière, la démographique, la production alimentaire, les ressouces en eau, la diversité biologique, ainsi que d'autres tendances.

Comment pouvons nous supposer l'état de l'environnement dans le monde ? un point plutôt positif ou non ? plus ou moins important ? quels sont les pays concernés ? ...

- Pour ma part, je dirais que l'état de l'environnement dans le monde se dégrade de plus en plus car avec tout ce qu'on entend dire ainsi que certaines parutions dans les journaux, magazines ou à la télévision ... j'affirmerais plus généralement que le monde jusqu'à présent cours vers la catastrophe ! Mais je ne confirmes en rien de ce que je dis car je n'en sais pas plus que vous à ce sujet concernant "l'impact de l'environnement dans le monde". Cependant, je vais tenter d'y répondre, de trouver les solutions qui ont été mises en place face aux différents problèmes et de trouver la réponse à la principale question : "Courons-nous à la catastrophe ou non ?"

Bon voilà ce que j'ai pu retenir grâce à quelques recherches sur internet :

- En quelques décennies, les préoccupations environnementales se sont imposées progressivement à tous ; ces dernières années, elles ont, plus rapidement encore, continué à se propager dans l'ensemble de la société. La mobilisation des acteurs est désormais apparente à tous les niveaux : politique, réglementaire, économique, technologique.

En savoir plus ====> http://www.industrie.gouv.fr/base-tde/ecoentr.htm <====***

Les problèmes environnementaux ont donc bien tendance à s'accumuler au fur et à mesure, ce qui nous amène à une dégradation importante de l'environnement dans le monde.

Posté par tstg à 00:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]